Chers amis,

Notre maison est toute petite. Il y a Frédéric, l'éditeur inventif, et Victor, l'artiste numérique, qui œuvrent en première ligne. Il y a aussi Caroline, commerciale aguerrie, qui les assiste dans la mise en vente, et Chaïneze, ancienne élue, qui les conseille en relation publique. À ce noyau dur s'ajoutent les auteurs, relecteurs, correcteurs, illustrateurs, traducteurs, qui apportent tout leur génie et leur savoir-faire, pour certains bénévolement. Nous sommes avant tout une famille de cœur unie par un goût immodéré de la littérature et des belles histoires, et qui désirons faire voyager les esprits vers de nouvelles contrées, de nouvelles pensées.

Aussi, pour exister face aux géants de l'industrie littéraire, nous nous tournons résolument vers l'avenir, en espérant le soutien des réseaux de passionnés et d'indépendants qui, comme nous, rêvent de voir se démocratiser l'accès à la Culture. De nos jours, avec les outils mis à notre disposition (logiciels, réseaux sociaux, sites de partage, etc.) le manque de moyens financiers ne doit plus être un frein à la visibilité.

Vous êtes critique, blogueur, booktubeur, journaliste ou bibliothécaire ? Si notre travail vous a convaincu et que vous souhaitez nous soutenir, la parole est à vous ! Quelques mots suffiront. Que ce soit sous forme de présentations, d'articles, de billets ou de commentaires, nous laissons libre cours à votre imagination et à votre créativité.

Avec toute notre gratitude par avance et nos remerciements les plus chaleureux,

Les Éditions Mille Cent Quinze.

Nous y sommes !

Notre premier enfant littéraire vient de voir le jour. Il s'appelle Occultes Racines, premier du nom. Deux cents pages d'action et d'émerveillement, avec un teint vert des plus rafraîchissants. L'auteur va bien, l'éditeur aussi.

Nous travaillons déjà à la réalisation d'un petit frère, ou plutôt d'une petite sœur. Dans ce premier tome des aventures d'Occultes Racines, vous ferez la connaissance d'Hélène. Onze ans, maussade, asociale, insomniaque... Possible qu'elle ne vous mette pas très à l'aise au début !

Mais si Hélène ne sourit jamais, elle vous fera beaucoup sourire. Et quand vous découvrirez ce qui l'attend, vous ne regretterez pas d'avoir suivi sa route. Après tout, il n'y a pas que les gens bien-sous-tous-rapports qui ont le droit de vivre de grandes histoires !

Nous vous laissons faire connaissance et vous souhaitons de très belles heures au fil de nos pages.

La famille Mille Cent Quinze.

Bienvenue,

Pour que votre voyage littéraire se passe dans les meilleures conditions, notre maison a choisi de prendre des engagements clairs:

1- Des nouveautés au format poche.

Quand la plupart des grandes maisons d'édition choisissent le format broché pour son côté plus spectaculaire, quitte à augmenter les interlignes ou la police du texte, nous préférons opter pour un format certes plus modeste visuellement, mais plus accessible financièrement, plus pratique (surtout quand il s'agit de le caser dans sa valise) et plus écologique (moins de papier, moins d'encre, moins de volume à l'envoi). Nous ne nous interdisons pas de proposer des éditions limitées de nos romans les plus populaires au format broché, mais cela doit rester un luxe à nos yeux, et donc une rareté.

2- Imprimeur écoresponsable et papier sans bois.

À l'heure où la mondialisation entraîne la délocalisation et démultiplie les sources de pollutions, nous optons définitivement pour une industrie européenne, voire nationale dans l'idéale. Dans cette même logique, nous essayons d'imprimer principalement sur du papier sans bois, issu du recyclage (la fabrication de papier recyclé consomme moins d'énergie et d'eau que la fabrication du papier traditionnel tiré des fibres du bois), blanchi sans chlore ni dérivé de chlore, et les encres utilisées sont certifiées d'origine végétale. Au risque de choquer les puristes qui aiment renifler le vieux papier, nos livres n'ont pratiquement aucune odeur.

3- Des auteurs aux commandes de leurs œuvres.

Cela peut surprendre quand on n'est pas du métier, mais l'immense majorité des éditeurs ne laissent ni le choix du titre, ni celui de la couverture ou de la quatrième de couverture (le résumé au dos). Parfois, on oblige même les auteurs à revoir toute la structure de leurs romans, à changer le nom de leurs personnages ou à chambouler l'action afin de répondre au diktats du marché, souvent sans se soucier de dénaturer l’œuvre. Ce qui compte avant tout, c'est de publier un produit formaté, peu importe qu'il ait encore son âme. Aux Éditions Mille Cent Quinze, comme chez d'autres éditeurs indépendants, nous considérons l'auteur, et non l'éditeur, comme le principal artisan du livre. Nous choisissons de nous mettre au service de ses idées, et non l'inverse.

4- Pas de Gestion Numérique des Droits sur nos e-books.

Quand vous achetez un livre papier, vous en devenez l'entier propriétaire. Vous pouvez le ranger dans une bibliothèque, ou au fond d'un carton. Vous pouvez le prêter, le revendre, vous pouvez même l'utiliser pour caler une table. Il est à vous. Avec la Gestion Numérique des Droits, vos e-books sont totalement verrouillés. Impossible de les prêter, de les revendre, et pire encore, si vous les avez ouverts avec un appareil, impossible ensuite de les lire sur un autre appareil. Et comme si cela n'était pas suffisant, cette Gestion Numérique des Droits vous espionne à distance. Avec ce dispositif, il est possible de dire quand vous avez lu, combien de pages vous avez lues, sur quels mots vous avez cliqué... En somme, vous n'êtes jamais seul avec votre livre. C'est pourquoi nous nous y opposons farouchement et refusons d'appliquer ce dispositif sur nos e-books.

Bon vol à toutes et à tous, et au plaisir de vous revoir sur nos lignes.

Les Éditions 1115

Agence de Voyages Littéraires.

Gestion des droits numériques